Estelle Grasset est actuellement post-doc à Göteborg, en Suède depuis 2 ans et 9 mois. Spécialisée en physiologie, santé, et comment le microbiote intestinale régule les processus physiologique et physiopathologique de l'hôte. Au cours de sa thèse, à l'aide d'étude chez l'animal, elle a démontré que la composition du microbiote intestinal était un élément important régulant la réponse à une neurohormone intestinale, le GLP-1, qui permet la sécrétion d'insuline. Elle a poursuivit ces études sur le microbiote en migrant en Suède.


Contact pro

estelle.grasset@wlab.gu.se

Contact perso

email@example.com

06 12 34 56 78

Vous devez être connecté-e pour avoir accès cette information.
ou

Récompenses

  • Prix Biologie-Géologie Académie de Sciences et Belles Lettres Toulouse 2017